• Category Archives Non classé
  • Monture brisé…

    Je ne souhaite pas cette situation désastreuse a aucun astronome amateur sur le point de partir en week-end d’astronomie!

    Le mardi 7 aout dernier, en soirée j’avais travaillé ma colimation de mon Skywatcher Quattro 10″ en Fibre de Carbone. Je me préparais pour le week-end de la nouvelle lune et des Perséides. Je partais le samedi matin 11 aout pour un retour le 14 aout. autour de 22:30 j’ai décider de sortir mon télescope pour valider mes correctif… Donc démonte le télescope qui est tout monté dans le garage pour le sortir dehors et tout remonté. (jusque la tout vas! Attendez le meilleur arrive…) Bon la alignement polaire avec Polemaster… Rendu a l’étape de l’ajustement azimutale… Ben voyons une des bolt vis dans le beurre… BEN VOYONS!!!! Allume la lampe frontale blanche… a ben (%&%$#?!#@$!&@@) de (!#@$@#%??%&?%&*$%?#$@#) j’ai du mâche fer en dessous de la bolt…. NON NON NON…. Je tire sur la (#\#$@#%@?%@) de bolt et elle sort du trou comme si rien ne la retenais…. A ben (%&%$#?!#@$!&@@) de (!#@$@#%??%&?%&*$%?#$@#) j’ai plus de filet!!!

    Bon pas de panique… Je sais quoi faire… En fait je sais ce qu’il faut… Ok « KEEP CALM » Je vais appeler (demain matin, première heure) la machine shop pas loin de chez moi qui fait des jobine pour moi des fois… Pour mes projets… Bon ok ca va prendre des Helicoils*… Oui oui des Hélicoil… Bon… Je peux pas faire ca moi meme… Ben oui mais j’en ai pas… M10 X 1.5 en plus … il est 23:00….. Je text un ami et il me trouve plein de kit sur Amazon… Mais non ca marche pas… ca me prend ca hier pour installer ca la now « live »!!! Bon je ne suis plus en hyper-super-ventilation… Ma vie déboule sous mes yeux… le temps est comme arrêter… Mon ami au bout du texto… M’envoie un lien… Il y a des kits de Helicoil au Canadien Tire… Oui oui… oh il en reste deux proche de chez moi… Ok pas de chance a prendre BUY NOW récupération demain (mercredi le 8 aout)… (Car le kit contient, 3 Helicoils, l’outils pour le viser en place, le « TAP ». Moi je veux 4 Hélicoils pour pouvoir faire l’autre bol d’azimut et éventuellement les 2 bolts d’élévation. )

    *Hélicoil: C’est un genre de petit spring, très résistant qui ce trouve une fois visé dans les filets oversize, offrir un filet de meme dimension que les filet d’origine. Dans ce cas ci du M10X1.5

    Je me résigne a tout remettre le kit dans le garage… Bon décourager mais moins je vais me coucher…

    Mercredi 8… la journée m’a apparu interminable… Enfin la fin de ma journée… Direction du Canadien Tire… Yes j’ai mes deux kits… Oh ok, mais je dois percé…. Oversize du trou… Oh par chance c’est indiquer sur le kit percé 13/32″ ou 10.4mm…. Je vais dans le rayon des mèches car je ne veux pas prendre de chance de pas avoir de mèche a la maison… J’achète une mèche et up direction maison… Arriver je v dois préparer le souper et tout… (le temps est interminable)

    21:00… C’est la que ca ce passe… Je sort ma monture de la boite de transport, m’install sur mon établis… L’opération peux commencer..

    • Perçage oversize 13/32″,
    • Nettoyage a la balayeuse,
    • Passé le « TAP » pour faire des filets afin de recevoir l’hélicoil.

    • Nettoyage a la balayeuse,
    • Installation de l’Hélicoil avec l’outils d’installation,

    • Enlever le petit « TAB » qui ne sert qu’a l’installation.

    • Essaye de la bolt M10 X 1.5….

    • Dancer comme jamais parce que ca marche!!!!
    • recommencer sur l’autre bolt saine de l’azimut pour éviter que cela arrive lors d’un week-end astro…

    Alors cette histoire ce termine relativement bien. Une réparation pour moins de 50$ et moins de 30 minutes temps total du rework. Je me promet de faire mes deux bolts d’élévation, des cette automnes.

    Je suis très content du résultat final. Les bolt colle moins d’ailleurs, car celle-ci étant en Stainless Steel, tout comme les Helicoils… Donc meme métal tout est plus smooth.

    NOTE: A l’installation des helicoils, j’aurais pu appliquer du thread locker bleu (non permanent) pour sécurisé les Helicoils en place. Mais ceux-ci devrait tenir tout seule.

    NOTE: J’ai finalement acheter un kit et une boite de 10 Helicoils.


  • Près de la tête du Pégase – NGC 7331

    Salut,

    J’avais déjà fait l’acquisition de NGC 7331 à une plus longue focale. Mais je voulais voir qu’est ce que ça donnerait à une plus petite focale de chez moi.  Je vous présente 4h20 d’acquisition à f/2.3.

    Dans cette image, on voit bien le petit groupe de galaxie de NGC 7331 au centre, le Quituplet de Stéphane à droite, ainsi qu’un groupe de galaxies UGC à gauche.  Beaucoup de petites galaxies dans cette image. Ces galaxies se trouvent entre 40 millions d’années-lumière et un blasant 500 millions d’années-lumière!

    Voici donc l’image:

    NGC 7331

    Info sur l’image:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 muni Hyperstar f/2.3, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    4h20m d'intégration en éléments de 4 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    ZWO ASI1600MC Cool, Gain à zéro, Acquisition à l'aide de Sequence Generator Pro avec dithering
    Température du capteur à -20°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées le 13 et 25 aout 2017 de Mirabel-en-haut, QC (zone de pollution Rouge).


  • Les Pléïades – M45

    Bonjour

    Je vous présente le résultat de ma dernière sortie avec Frank dans le coin de Tremblant.  Une soirée avec un petit vent tannant en début de soirée et une soirée très humide.  Lors de cette soirée, j’ai décidé de tenter ma chance sur les Pléïades.  Je n’ai pas trouvé évident de choisir mon temps d’exposition.  J’ai fait le choix d’un temps qui ne saturait pas le coeur des étoiles brillantes.  Je n’étais pas certain de ce choix.  Je voulais faire de plus longues pauses, mais 60 secondes semblaient le maximum que je pouvais faire sans brûler le coeur des étoiles.  J’ai pu récolter un 2 heures de données.

    J’ai aussi trouvé le traitement difficile.  Je ne voulais pas saturé le coeur de mes étoiles lors du traitement.  Ceci m’a amené à faire de multiples masques et au final m’a amené à me limiter au niveau de la saturation de certaines étoiles.  J’aurais aimé saturer davantage certaines étoiles.  De plus, c’est la première fois que je me retrouvais avec des halos d’étoiles brillantes (réflection dans la lunette j’imagine) à gérer lors du traitement.  Incapable de rien faire avec ça après plusieurs tentatives.  J’ai donc décider de faire attention à mon traitement pour qu’ils soient le plus doux possible au niveau de ces halos.  Les Boyz je suis ouvert aux suggestions sur celle-la.

     

    M45.  Les Pléïades - Amas ouvert dans la constallation Taurus
    M45. Les Pléïades – Amas ouvert dans la constallation Taurus

    De Yves Gauthier : Au foyer primaire d’une lunette Takahashi FSQ-106 EDX III, Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 120 images de 1min pour 120 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 100 Darks et 25 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 1600. Acquisition autonome avec Backyard EOS. Température extérieure de 0°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2015-11-09 de Mont-Tremblant (Qc). Zone de pollution jaune-verte.


  • NGC 253 – La galaxie du Sculpteur

    Durant mon voyage à Rodéo, NM, je devais faire du f/10.  Je ne pouvais pas passer à côté d’un objet qui est vraiment très bas pour faire du Québec, la Galaxie du Sculpteur. Pour faire cet objet, j’ai configuré mon EdgeHD 925 dans sa plus longue focale, 2350mm. Oufff… le guidage a été plus difficiles. Pas parfais mais bon. Voici donc:

    NGC 253 - La galaxie du sculpteur
    NGC 253 – La galaxie du sculpteur

    Détails de l’image:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 f/10, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    13 images de 10 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    Canon T3i, capteur non-modifié, ISO 1600, Acquisition autonome avec Magic Lantern.
    Température extérieure 17°C à 11°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight, postraitement: iPhoto
    Images capturées le 2014-10-24 de Painting Pony Resort, Rodeo, Nouveau-Mexique (ciel complètement noir).


  • La grande région de la nébuleuse de tête de cheval

    Voici une autre image prise lors de mon voyage au Nouveau-Mexique. Sur cet image, j’ai voulu bien montrer les poussières dorées entourant toute la région autours de la nébuleuse de la tête de cheval, la nébuleuse de la flame, et la région autour de l’étoile Alnitak.

    En prime, j’ai découvert par contre que en le poussant à de très longue poses, avec une étoile très brillante dans le champs, l’hyperstar a un peu de réflexion interne (genre de voile bleu en bas à droite du centre de l’image). C’est pas grave, ça fais parti de l’image, donc je ne le camoufle pas.

    B33 - Nébuleuse de la tête de cheval
    B33 – Nébuleuse de la tête de cheval

    Détails de l’image:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 muni Hyperstar f/2.3, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    52 images de 4 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    Canon T3i, capteur non-modifié, ISO 1600, Acquisition autonome avec Magic Lantern.
    Température extérieure 18°C à 11°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight, postraitement: iPhoto
    Images capturées le 2014-10-22 de Painting Pony Resort, Rodeo, Nouveau-Mexique (ciel complètement noir).


  • Un ciel plus noir ne peut qu’être une bonne chose !

    Hier soir, je suis sorti avec Frank tout près de Mont-Tremblant.  Pour moi, s’était mon ciel le plus noir pour faire de l’astrophoto.  Un ciel qui me donne aussi le goût de faire de l’observation visuelle compte tenu de sa noirceur.  Un endroit magnifique.  Sauf le maudit p’tit vent qui est venu nous compliquer un peu l’existence et qui s’est décidé d’arrêter de souffler lorsqu’on a commencé à remballer le stock. Grrrrrr !

    Mais bon… Une superbe soirée, où j’ai décidé de m’attaquer à M33.  Une galaxie que je voulais faire depuis un p’tit bout.  Une séance qui s’est relativement bien passé (à part le vent !).  J’ai testé pour la première fois le »dithering ».  À refaire après quelques lectures.  C’est un manque de power qui m’a fait arrêter ma séance.  J’en aurais pris un peu plus.  Une soirée magnifique avec de superbes étoiles filantes et une petite aurore boréale.  Manquait juste un livreur de Pizza ! Hein, Frank !  Encore un peu de rainy noise dans cette photo (très léger).  J’observe qu’il est aligné avec l’axe RA.

     M33version2©

    M33 – Galaxie dans la constellation Triangulum

    De Yves Gauthier : SCT Celestron Edge HD 9.25 avec Hyperstar (F/2.3), Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 39 images de 4 minutes pour 156 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 111 Darks et 25 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 1600. Acquisition autonome avec Magic Lantern et Backyard EOS. Température extérieure de 11°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2014-09-26 du Mont-Tremblant (Qc). Zone de pollution jaune-verte.


  • Continuons le combat !

    Bonjour tout le monde.

    J’ai fait deux sorties dernièrement.  Une à St-André avec Yanick et l’autre dans le coin du Mont-Tremblant avec Frank.  Pas facile de réunir tout le monde en même temps !

    Lors de ma sortie à St-André-d’Argenteuil, je décida de m’attaquer à un objet que je n’ai jamais réussi encore à voir en observation.  La nébuleuse Hélix.  Assez basse merci et en plein dans le dôme de pollution lumineuse.  Des conditions plutôt difficiles.  Ce n’est vraiment pas m’a préféré, mais je vous la montre quand même.  Dans cette photo, j’avais plein de gradients lumineux intenses, du vignettage de fou et ce qu’on appel entre-nous, du »bip » de »rainy noise ».  Pour camoufler le tout : crop assez fort et strech un peu poussé.  Pas toujours facile l’astrophoto.  Mais une très belle soirée froide avec Yanick dans son bureau portatif.

    La voici :

    NGC 7293 - Nébuleuse planétaire Helix
    NGC 7293 – Nébuleuse planétaire Helix

    NGC 7293 – Nébuleuse planétaire Helix

    De Yves Gauthier : SCT Celestron Edge HD 9.25 avec Hyperstar (F/2.3), Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 90 images de 1 minutes pour 90 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 100 Darks et 22 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 1600. Acquisition autonome avec Magic Lantern et Backyard EOS. Température extérieure de 1°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2014-09-18 St-André-d’Argenteuil (Qc). Zone de pollution orange.


  • Expérimentation: 50mm et filtre anti-pollution (partie 2)

    La nuit du 10 décembre dernier était claire, mais le seeing était pitoyable. Quand même une belle soirée de test avec objectif de 50mm. J’ai donc repris l’expérimentation des filtres antipollutions lumineuse. Cette nuit fut consacrée à expérimenter avec le CLS-CCD de Astronomik.

    Voici les détails sur l’équipement et les conditions:
    Canon T3i, capteur non-modifié, ISO 1600, Acquisition autonome avec Magic Lanterne
    Filtre Astronomik clip CLS-CCD pour contrer la pollution lumineuse.
    Température extérieure -14°C à -16°C
    prétraitement et traitement: PixInsight,
    Images capturées le 2013-12-10 de Mirabel-en-haut, QC (zone de pollution Rouge).

    Comme à l’habitude, la première étape est de déterminer le temps d’exposition. Pour ce, je me fie à l’histogramme à l’écran de la caméra et j’essai de placer l’histogramme « blanc » environ de 30 à 50%. Tel le filtre IDAS, le temps déterminé est de 1 minute. Voici le résultat (64 images de 1 minute, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(15))

    de M33 à M31, CLS-CCD 1 minute
    de M33 à M31, CLS-CCD 1 minute

    À priori par rapport à la première partie de l’expérimentation, on peut observer qu’il n’y a pas le reflet interne que l’étoile au centre, Mirach, a produit avec le filtre IDAS LPS-P2. Par contre, le reste n’est pas vraiment conclu. Au traitement, dans les deux cas, je n’ai pas pu pousser beaucoup, car il y a beaucoup de bruit de fond par rapport au signal. C’est alors que j’ai décidé de revoir ma méthode de détermination du temps d’exposition.

    Pour déterminer le temps d’exposition, j’utilise la moyenne des 3 couleurs et je place ça de 30 à 50% de l’histogramme. Dans les deux cas, c’est ce que j’ai fait. Par contre, le LPS-P2 pousse le bleu très fort par rapport au vert et rouge et le CLS-CCD réduit énormément le rouge par rapport au vert, et pousse le bleu.

    Histogramme typique du LPS-P2
    Histogramme typique du LPS-P2
    Histogramme typique tu CLS-CCD
    Histogramme typique tu CLS-CCD

    Donc, j’ai eu l’idée de pousser un peu le temps d’exposition et de plutôt ajuster mon temps d’exposition sur la présence de la plus basse des 3 couleurs. Dans le cas du CLS-CCD, 2 minutes d’exposition dans les mêmes conditions m’ont donné ceci:

    Histogramme typique du CLS-CCD, 2 minutes
    Histogramme typique du CLS-CCD, 2 minutes

    Le traitement de cette image a été beaucoup plus facile et j’ai réussi à aller chercher beaucoup plus de contraste. Voici:

    de M33 à M31, CLS-CCD, 2 minutes
    de M33 à M31, CLS-CCD, 2 minutes

    J’en ai aussi fait une version annotée pour ceux voulant se repérer dans le ciel. Un petit objectif de 50mm, ça couvre grand dans le ciel par rapport à un télescope :-)

    de M33 à M31 version annoté, CLS-CCD, 2 minutes
    de M33 à M31 version annotée, CLS-CCD, 2 minutes

    Dans mon cas, à ce jour les seules conclusions que je peux émettre sont:

    • Le filtre IDAS LPS-P2 a produit des réflexions. La position de la réflexion suggère qu’il s’agit de réflexion interne de l’étoile très brillante qui se trouvait au centre, Mirach.
    • Le filtre IDAS et Astronomik semble faire un travail équivalent sur des objets tels des galaxies et des étoiles. Par contre, je n’ai pas encore testé sur des nébuleuses à réflexions ou émissions.
    • Mon expérimentation initiale est imparfaite et ne peut produire des conclusions valides, car le temps d’exposition peut être beaucoup plus élevé sans occasionner de saturation, et ce même si la frange du bleu se trouve à plus de 50% de l’histogramme.

    Je vais donc refaire les tests sur le IDAS LPS-P2 avec un temps d’exposition plus long. Je devrai aussi comparer le même cliché sans filtre antipollution lumineuse. Donc plus à venir.

    N’oubliez pas de me laisser vos commentaires sur ma démarche et sur ce post.

    Merci.


  • Expérimentation: 50mm et filtre anti-pollution (partie 1)

    Bonjour à tous,

    J’ai entrepris de faire une comparaison entre les deux filtres antipollutions lumineuse disponible, le CLS-CCD de Astronomik et le LPS-P2 de IDAS.

    Vous remarquerez que ce n’est pas une photo à tous casser, mais le but est de faire la photo en pollution lumineuse. Voici donc ce qu’un appareil non défiltré peut faire avec un filtre IDAS LPS-P2 avec un objectif de 50mm en zone de pollution lumineuse « rouge ».  J’ai dû garder le signal plutôt bas dû au bruit induit par la pollution lumineuse.

    de M33 à M31
    de M33 à M31

    Info de photo:
    de Yanick Bouchard: Foyer primaire de objectif Canon 50mm f/1.4 à f/4,
    monture SkyTracker,
    40 images de 1 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(12)
    Canon T3i, capteur non-modifié, ISO 1600, Acquisition autonome avec Magic Lanterna
    Filtre IDAS LPS-P2 pour contrer la polution lumineuse.
    température extérieure -16°C à -20°C
    prétraitement et traitement: PixInsight
    Images capturées le 2013-11-29 de Mirabel-en-haut, QC (zone de pollution Rouge).

    Je suis à accumuler les données avec filtre CLS-CCD et sans filtre du même cadre.