• Category Archives Photo
  • NGC7000 et IC5070 – mosaïque en rafale

    Salut,

    Basé sur les succès du premier essai (voir article précédent), j’ai décidé de « ^pousser ma luck » encore.  Je propose d’ailleurs de baptiser cette technique « La mosaïque raffole ».

    Cette fois, un genre de goutte de condensation sur mon capteur est venue gâcher la sauce pour les 3 dernières tuiles.  Et puisque ces gouttes s’évapore, pas moyen de corriger au flat.  J’ai donc décidé de les garder là, comme « signature » de l’image.  Le reste est néanmoins pas mal à mon gout.

    Je vous présente la nébuleuse duo nébuleux de l’Amérique du Nord (NGC7000) avec celle du Pélican (IC5070).

    NGC7000 et IC5070

    Info de l’image:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 f/2.3, monture CEM60EC,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    Mosaïque de 9 tuiles (3 x 3), 2 poses de 10 minutes par tuile pour un total d’acquisition de 3 heures, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    ZWO ASI1600MC Cool, Gain à zéro, Bias à 10, Filtre STC Duo Narrow Band,
    Acquisition à l’aide de Sequence Generator Pro avec dithering
    Température du capteur à -20°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées la nuit du 28 juin 2019 du lac à la peinture près de L’Ascension, QC (zone pollution lumineuse bleue).

     


  • Dans le coeur du Cygne – Première récolte des nuits courtes des vacances

    Salut,

    Voici mon « first light » pour mon filtre STC Dual Narrow Band.  En même temps, il s’agit de la première fois que j’essaie de faire une aussi grosse mosaïque (9 tuiles) en une aussi courte nuit (le 26 juin).  Merci à l’hyperstar, les deux seules expositions de 10 minutes d’acquisition pour chaque tuile sont ressorties très peu bruitées somme toute.  Ho, en passant, cette image fait 26 megapixels à 2.9 arches/pixel.  Cliquez l’image pour vous « perdre » dedans.

    Voici donc, une mosaïque de 3 x 3 autour de la constellation du papillon, autour de l’étoile Sadr, dans le cygne.

    Au coeur du Cygne 2019

    Info de l’image:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 f/2.3, monture CEM60EC,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    Mosaique de 9 tuiles (3 x 3), 2 poses de 10 minutes par tuile pour un total d’acquisition de 3 heures, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    ZWO ASI1600MC Cool, Gain à zéro, Bias à 10, Filtre STC Duo Narrow Band,
    Acquisition à l’aide de Sequence Generator Pro avec dithering
    Température du capteur à -20°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées du lac à la peinture près de L’Ascension, QC (zone pollution lumineuse bleu).

    Un merci particulier à Claudine et Vincent de la station des mélèzes pour un très beau séjour dans leur prêt-à-camper (https://stationdesmelezes.com/).


  • M51 – La Galaxie du tourbillon 2019

    Allo!

    Voilà déjà un bout que je n’ai pas posté.  Imaginez-vous que j’ai fait de l’acquisition tout l’hiver et je viens de me trouver du temps pour traiter.  Ouf….

    C’est avec ma nouvelle monture, une iOptron CEM60EC que je l’ai prise.  Cette même monture m’a redonné le gout à la longue focale 😏 .

    Voici donc:

    M51 – La galaxie du Tourbillon 2019

    Info de l’image:
    de Yanick Bouchard:Telescope Celestron EdgeHD 925 f/10, monture iOptron CEM60EC,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    15h20 d’intégration en éléments de 10 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    ZWO ASI1600MC Cool, Gain à 139, Bias à 21, Filtre IDAS LPS-P2, Acquisition à l’aide de Sequence Generator Pro avec dithering
    Température du capteur à -20°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées durant le mois de février à avril 2019 de Mirabel-en-haut (code de pollution lumineuse orange).

     


  • Nébuleuse d’Orion – Acquisition automatique et résultat d’une nouvelle gestion de fils pour hyperstar

    Bonjour,

    Vive l’automatisation!

    Hier, je recevais des amis pour une soirée, soirée qui a fini par être bien arrosée.  Et bien Sequence Generator Pro a fait tout le travail comme un grand.  J’ai activé ma séquence vers 15h00 et le télescope a pris vie comme prévu à partir de 18h10.

    C’est aussi la première image prise à l’hyperstar avec étoiles « sans aigrettes » (article à venir sur astro-knightz.ca).

    Voici:

    M42 – La nébuleuse d’Orion

    Détails techniques:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 f/2.3, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    3h18m d’intégration (49*240s + 10*15s), RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    ZWO ASI1600MC Cool, Gain à zéro, Bias à 10, Filtre IDAS LPS-P2, Acquisition à l’aide de Sequence Generator Pro avec dithering
    Température du capteur à -20°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées le Mirabel-en-haut, QC (code de pollution lumineuse orange).


  • Pour le temps des fêtes, une comète – 46P / Wirtanen

    Je n’ai eu que très peux de nuits à la maison ces derniers mois pour vraiment faire de l’astrophoto. De plus, ma housse a télescope était usée. Mais Marie-France m’en a fait une flambant neuve, donc j’ai profité du 7 décembre dernier pour installer mon télescope pour l’hiver et de prendre quelques photos durant la nuit.Je vous présente la comète 46P / Wirtanen.Le « P » dans le nom de cette comète signifie « Périodique ». C’est qu’elle nous revient à intervalle. Son orbite a une période de 5.43 ans. Elle n’est pas toujours bien placée pour que l’observer de la terre, mais cette année, nous avons une belle occasion de la voir. Elle est même visible à l’oeil nu depuis un ciel noir comme une étoile « brouillée » entourée d’un halo aqua.Ce soir, elle sera juste en dessous des Pléiades. Regardez vers le sud-est à environ 50° d’élévation vers 20h00. Cette nuit, elle sera à 11,6 millions de km de la terre ou environ 30 fois la distance terre lune. À l’échelle astronomique, c’est très près.La voici donc:

    de Yanick Bouchard:
    Telescope Celestron EdgeHD 925 f/2.3, monture CGEM, autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    un total de 22 minutes d’intégration en éléments de 30 secondes, Fichiers non calibrés.
    ZWO ASI1600MC Cool, Gain à zéro, Bias à 10, Filtre IDAS LPS-P2, Acquisition à l’aide de Sequence Generator Pro avec dithering. Température du capteur à -40°C. Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées le 7 décembre 2018 de Mirabel-en-haut (zone pollution lumineuse orange).

  • Les dentelles du Cygne… à 68.2 méga pixels

    Une première pour moi, la capture de plusieurs images dans le but d’en faire une plus grande. Cette image est en fait constitué de 6 images. Un total de 68.2 M Pixels.  Et j’avoue qu’à l’hyperstar, chaque photosite capture à plein ses détails.

    Une nouveauté aussi dans cette image.  Ayant fait l’acquisition d’une imprimante 3D, et pouvant maintenant faire les petits morceaux ultrarares souvent requis, je me suis fait un adaptateur fileté M42 à M37, filet de 0.75mm.  Ça m’a permis de réutiliser un filtre IDAS LPS-P2 que j’utilisais anciennement avec un Canon défiltré, maintenant avec ma ZWO ASI1600MC Cool.  Wow.  La combinaison fait un excellent travail!  Les rouges et les bleus sont BEAUCOUP plus riches.  Et les diverses populations d’étoiles jaune, blanche, bleu, rouge sont maintenant clairement visibles.

    L’imprimante 3D m’a aussi permis de me faire un « spider hyperstar » pour passer mes fils à angle parfaitement droit.  J’aime beaucoup le résultat sur les aigrettes fines.

    N’oubliez pas de cliquer sur l’image pour la visiter en pleine résolution!

    Voici donc l’image:

    Les Voiles – Mosaique

    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 f/2.3, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    mosaïque de 6 tuiles ou 68.2 mega pixels, un total de 4h45m d’intégration en éléments de 4 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    ZWO ASI1600MC Cool, Gain à zéro, Bias à 10, Filtre IDAS LPS-P2 pour contrer la pollution lumineuse, Acquisition à l’aide de Sequence Generator Pro avec dithering
    Température du capteur à -20°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées les 2018-08-18 et 19 de Mirabel-en-haut (zone pollution lumineuse orange).

     


  • Zone autour de la constellation du cygne à 24mm de la Vérendrye

    Wow, depuis plusieurs mois que je n’avais pas sorti grand-chose.  Disons que l’organisation du congrès de la FAAQ ainsi que beaucoup de voyages reliés au travail me prend pas mal de mon temps.

    Mais le weekend dernier, j’ai chargé la remorque solaire et pris la direction de la piste d’atterrissage de la réserve faunique de La Vérendrye.  Un vrai beau coin pour faire de l’astrophotographie.

    Nous étions un beau petit groupe.  J’y ai été accompagné par Denis Labelle qui nous a fait de très belles photos de la Voie lactée, de Normand Demontigny, de Claude Proulx, de François Tassé, de Brian Houle (un petit nouveau du nord d’Ottawa) qui nous a fait de belles photos aériennes, sans oublier mon fidèle chien Jack.

    Voici donc ma capture.  Je voulais depuis longtemps tester la lentille Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à des photos Astro.  Je m’attendais à f/4 à un champ un peu plus privé de coma, mais bon.  Somme toute, je ne suis pas fâché du résultat.  Mais ça me fait réalisé qu’une lentille à focale variable, peut importe la qualité, ça ne rivalise pas avec une focale fixe ou bien une lunette dédiée à l’astro.

    Il est à noté qu’à 24mm, la capture était vestment sous-échantillonné.  J’ai donc utilisé une technique de Drizzle à l’intégration pour faire de la « Super résolution » et augmenter d’un facteur de 2 le nombres de pixels de l’image.  Idem que si la photo avait été prise par un appareil 65.5 Mega pixel avec un photopile de 1.9um. Cliquez sur l’image pour la voir en pleine résolution.

    Donc sans tergiverser davantage, la voici:

    Région du cygne – 24mm

    Et la version annoté:

    de Yanick Bouchard: Lentille Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion Mini guide 50, 52 minutes d’intégration en éléments de 4 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    ZWO ASI1600MC Cool, Gain à zéro, Bias à 10, Filtre UV-IR Cut de ZWO, Acquisition à l’aide de Sequence Generator Pro avec dithering
    Température du capteur à -20°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées le 2018-08-10 et 11 du site dans la réserve de la Vérendrye, QC (zone noire).


  • Une cible pour ciel « bien nwouére » – Sh 2-136 ou la nébuleuse du fantôme.

    Comme certains d’entre vous le savent déjà, voilà maintenant plusieurs années, j’ai remplacé ma traditionnelle semaine de chasse pour une semaine de vacances à faire de l’astrophotographie.  Je privilégie les ciels bien noirs durant cette période, et cette année, j’ai visité des chalets et fait du camping, le tout accompagné en permanence par mon chien.  J’ai eu aussi le plaisir d’être accompagné par Normand Demontigny durant deux nuits.

    Mon trajet de vacance m’a amené à passer deux nuits au Domaine Bitobi à Grand-Remous, puis deux nuits dans la réserve de La Vérendrye, et finalement une nuit dans le coin du Mont-Tremblant.

    Mais des ciels noirs comme La Vérendrye demandent une cible qui nécessite un ciel bien sombre. Là, j’ai cherché.

    La cible que je vous présente ici n’est même pas listée dans la plupart des logiciels de planétariums (SkySafari Pro, Stellarium). Elle est donc plutôt rare à voir.  Et elle a ça de spécial qu’elle est une nébuleuse de réflexion.  Donc impossible à capturer en « filtre à bande étroite ou autre ». Le ciel noir est obligatoire.

    Donc, juste à temps pour l’Halloween, je vous présente Sh 2-136 dites « la nébuleuse du fantôme » que vous trouverez dans la constellation de Céphé.

    Cette  nébuleuse se compose essentiellement de poussière qui sous l’effet de la gravité est à fabriquer de nouveau système stellaire.  C’est grandiose et étrange de voir comme la gravité et les vents interstellaires façonnent un nuage de poussière pour le faire apparaitre comme un fantôme d’où diablotins et diables émergent. Mais ne vous détrompez pas, ce nuage est gigantesque. Il fait plus de 2 années-lumière et se trouve à environ 1200 années-lumière de la terre. Ça revient presque à dire que chaque pixel sur cette image fait la grosseur d’un système solaire entier!

    Sh 2-136 – la nébuleuse du Fantôme

    Info de photo:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 f/10, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    4h20 d’intégration en éléments de 10 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    ZWO ASI1600MC Cool, Gain à zéro, Acquisition à l’aide de Sequence Generator Pro avec dithering
    Température du capteur à -20°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées le 20 et 21 septembre 2017 d’un site dans la réserve de la Vérendrye, QC (zone noire).


  • IC4955 – En vacances

    Durand mes dernière vacances, j’en ai profité pour faire de l’astrophoto… Le 17 juillet dernier j’ai loader la voiture et je me suis dis, pluie pas pluie j’y vais! Alors avec mon ami Normand nous sommes partie pour 3 nuits d’astronomie à la réserve faunique de La Vérendrye. La première nuit a été subliment belle, avec la voie l’actée, des aurores boréales et plusieurs belle étoiles filante. Les deux autres nuits on vraiment été désastreuse! Mais je me plains pas! De retour a la maison, j’ai passé une autre nuit dehors, le 25 juillet. Une très belle nuit pas aussi sublime que dans la réserve, mais une belle nuit, pas trop chaude, pas trop humide et pas vraiment de moustique non plus. Le 28 juillet j’ai décider encore avec mon ami Normand de monté dans un petit spot que nous appellons Mt-Supérieur. Alors une autre très belle nuit quoi que froide un peux… 6°C. Belle voie lactée mais plus effacer que dans la réserve et beaucoup d’étoiles filantes.

    alors je vous présente ici mon objet, IC4955.

    Première version: full champ.

    Deuxième version: Un CROP sur la zone d’intéret.

    Information de l’image:

    – De Francois Tasse: Telescope Skywatcher Quattro 250 CF f/4, focal de 1000mm, monture Skywatcher NEQ6 Pro, Guider Orion Star Shoot sur ZWO OAG.

    – Filtres: LUM 58 images de 180 secondes, Red 22 images de 240 secondes, Green 24 images de 240 secondes, Blue 10 images de 240 secondes, exposition total de 6 heures 38 min. RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(25).

    – ZWO ASI1600MM-C avec ZWO Filtre wheel, Gain a zéro et capteur a -20°C. Acquisition autonome avec SGPro.

    – Pré-traitement et traitement: PixInsight, Images capturées le 17,25 et 28 juillet 2017 , La Vérendrye (Zone noir), Blainville (Zone Rouge)et Mt-Supérieur (Zone vert foncé)


  • NGC 7023 de Mirabel-en-haut

    Bonjour,

    La série de belle nuit durant la dernière nouvelle lune m’a emmené à prendre un peu de retard dans mon traitement d’image. Mais il n’y a rien comme une soirée de traitement d’image en duo avec François pour se motiver à traiter les données.  Je vous présente donc la nébuleuse de l’iris prise de chez moi.

    NGC 7023 – La nébuleuse de l’iris

    Informations sur la photo:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 muni Hyperstar f/2.3, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    3h20m d'intégration en éléments de 4 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    ZWO ASI1600MC Cool, Gain à zéro, Acquisition à l'aide de Sequence Generator Pro avec dithering
    Température du capteur à -20°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight.
    Images capturées le 19 et 20 juillet 2017 de Mirabel-en-haut, QC (zone de pollution Rouge).