• Category Archives Photo
  • F/10 et le deep sky. Une histoire d’amour-haine.

    Bonjour.

    Dernièrement, j’ai fait mes débuts avec mon Hyperstar.  Des résultats complètement différents de ce que j’étais habitué de faire en F/10.  Du traitement photo avec d’autres défis.  F/2.3 c’est un autre monde !  Après avoir fait mes dernières séances avec ce nouveau jouet, je voulais revenir à F/10 pour poursuivre quelques tests de guidage amorcé il y a quelques temps.  Avec ma nouvelle lunette de guidage de 400mm de focale, j’étais prêt à passer à l’attaque.  Pas facile de faire du deep sky avec des grandes focales.  Le guidage devient très critique.  Mes tests se sont bien passé.

    J’ai mis à l’essai une fonction de PHD afin d’améliorer mon guidage en DEC.  C’est-à-dire de forcer les corrections en DEC dans une seule direction afin d’éviter que le backlash du moteur en DEC ne deviennent un facteur limitant dans le guidage.  Il s’agit simplement de déterminer la direction du drift en déclinaison (ce dernier sera toujours dans une direction donnée en fonction de votre erreur d’alignement polaire).  Une fois la direction du drift déterminée, il faut activer le guidage en DEC dans la direction opposée du drift.  De cette façon, le moteur en DEC fera toujours ses corrections dans la même direction et le backlash du moteur en DEC ne sera jamais un problème.  Avec une bonne mise en station, les corrections en DEC seront minimales.

    Pour faire mes tests, j’ai tourné ma caméra vers une petite galaxie que j’avais en tête depuis l’année passée.  Un objet qui s’est montré difficile à faire sortir.  Voici le résultat de cette soirée.  En F/10 je me bat pour faire sortir des détails.  En F/2.3 je me bat pour en cacher.  LOL !

    De Yves Gauthier : Au foyer primaire de SCT Celestron Edge HD 9.25, Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 45 images de 4min pour 180 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 111 Darks et 33 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 1600. Acquisition autonome avec Magic Lantern et Backyard EOS. Température extérieure de 11°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2014-08-19 de St-André-d’Argenteuil (Qc). Zone de pollution orange.

    NGC 7479 - Galaxie dans la constellation Pegasus
    NGC 7479 – Galaxie dans la constellation Pegasus

  • Une p’tite soirée d’astro avec François et les coyotes (part two)

    Voici l’image bonus de cette soirée.  Après avoir fait M8-M20, il restait beaucoup de temps à la nuit.  Je ne savais pas trop quoi faire.  Le Cygne étant au zénith, j’ai décidé de faire NGC 7000 – La nébuleuse de l’Amérique du Nord.  C’est vraiment une nébuleuse pour les caméras défiltrés.  Un peu bizarre de la voir avec du bleu comme ça.  Je vous la présente tout de même avec son petit côté rebel.  Mes grosses étoiles sont étirées, mais je pense que c’est un problème de collimation.

    La voici

    De Yves Gauthier : SCT Celestron Edge HD 9.25 avec Hyperstar (F/2.3), Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 31 images de 4 minutes pour 124 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 111 Darks et 43 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 800. Acquisition autonome avec Magic Lantern et Backyard EOS. Température extérieure de 12°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2014-08-01 de St-André-D-Argenteuil (Qc). Zone de pollution orange.

    NGC 7000 - Nébuleuse de l'Amérique du Nord dans la constellation Cygnus
    NGC 7000 – Nébuleuse de l’Amérique du Nord dans la constellation Cygnus

  • Une belle p’tite soirée d’astro avec François (sans oublier les coyotes).

    Salut

    Dans la nuit de vendredi à samedi soir dernier, moi et François sommes sorti faire un peu d’astro.  Une nuit où la brume devait venir jouer contre nous.  Mais ce fût une tout autre histoire.  Le temps fût claire avec quelques petits nuages.  Une belle soirée.

    Du côté de l’astro-photo, j’avais décidé de faire une deuxième soirée avec l’Hyperstar.  J’avais quelques idées en tête.  Mais après certains tests photos, j’étais déçu du résultat et j’ai donc commencé à chercher autre chose.  Mon choix d’objet s’est arrêté sur la nébuleuse de la Trifid et la nébuleuse de la Lagune.  Deux objets qui cadre bien avec cette focale.  Toutefois, avec mes tests de début de soirée, j’avais perdu de précieuses minutes de temps d’exposition sur mon objet.  Le duo avait déjà passé le méridien et il était très bas en altitude.  J’ai pu faire environ une heure d’exposition.

    Voici le résultat.  M8 et M20.

    De Yves Gauthier : SCT Celestron Edge HD 9.25 avec Hyperstar (F/2.3), Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 46 images de 90 sec pour 69 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 113 Darks et 43 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 800. Acquisition autonome avec Magic Lantern et Backyard EOS. Température extérieure de 12°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2014-08-01 de St-André-D-Argenteuil (Qc). Zone de pollution orange.

    M8 et M20. Nébuleuses dans la constellation Sagittarius
    M8 et M20. Nébuleuses dans la constellation Sagittarius

  • La bulle de Pépin (pour ceux qui connaissent la référence)

    Bonjour tout le monde.

    Dans la nuit de mardi soir dernier, je suis sorti avec mes partenaires (François et Yanick) pour tester un nouveau spot en zone jaune découvert par mon ami Normand.  Normand nous a accompagné lors de cette soirée avec son camion qui nous fait tous rêver.  Lors de cette soirée, je voulais faire encore des tests à F10, mais étant donné que Yanick fesait du grand champ et qu’il serait moins occupé par son kit, j’ai décidé de faire ma première séance d’Hyperstar monté sur mon Edge HD 9.25 de Célestron.  Yanick allait pouvoir me donner quelques conseils étant lui-même un utilisateur expérimenté de cette belle bebelle.  De plus, en utilisant mon Hyperstar pour faire de l’astro, mes »amis » allaient pouvoir enfin arrêter d’appeler mon Hyperstar un presse-papier. LOL !

    J’ai donc fait mes premières lumières d’Hyperstar sur la Bubble Nebula (NGC 7635) accompagnée de M52.

    De Yves Gauthier :  SCT Celestron Edge HD 9.25, avec Hyperstar F2.3 Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 116 images de 1.5min pour 174 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 113 Darks et 38 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 800. Acquisition autonome avec Magic Lantern et Backyard EOS. Température extérieure de 20°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2014-07-22 de Chatam. Zone de pollution jaune.

    La voici la voilà.

     

    NGC 7635 et M52, nébuleuse planétaire et amas ouvert dans la constellation Cassiopeia
    NGC 7635 et M52, nébuleuse planétaire et amas ouvert dans la constellation Cassiopeia

  • M27 Dumbell Nebula

    Voici une photo prise lors du congrès de la FAAQ le 28 septembre 2013. J’ai éprouvé un peux de difficulté au traitement, l’image sortais toujours trop fluo verte! Alors a force d’essaye et erreur et de bon conseil de Yanick, je vous présente maintenant ma M27.

    M27 Dumbell Nebula
    M27 Dumbell Nebula

     

    Information:

    de Francois Tasse: Telescope Skywatcher Quattro 250 CF f/4:, monture Skywatcher NEQ6 Pro, autoguideur Orion Star Shoot sur Orion mini-guider 50mm, 26 images de 150 secondes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(40) Canon T3i, capteur non-modifié, ISO 1600, Acquisition autonome avec Magic Lantern. Température extérieure 10°C. Prétraitement et traitement: PixInsight, postraitement: iPhoto Images capturées le 2013-09-28, du Domaine Saint-Bernard, Mont-Tremblant, QC (zone de pollution jaune).

     


  • La plus courte nuit de l’année, NGC 6995

    Hier, la météo étant clémente, j’ai osé. Osé faire 350km pour aller à la réserve faunique de La Vérendrye, malgré la plus courte nuit de l’année. Ce site est vraiment exceptionnel de par sa noirceur.

    Accompagné de mon beau frère, Bertrand, et malgré une arrivée un peu tardive sur le site, nous avons exploité chaque minute de cette très courte nuit (à peine 2.5 heures pour astrophotographier).  Voici le résultat,

    La nébuleuse des voiles est ou NGC 6995 pour les intimes.

    NGC 6995
    NGC 6995

    Informations:
    de Yanick Bouchard: Telescope Celestron EdgeHD 925 muni Hyperstar f/2.3, monture CGEM,
    autoguideur StarShoot sur réfracteur Orion ShorTube 80,
    18 images de 4 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    Canon T3i, capteur non-modifié, ISO 1600, Acquisition autonome avec Magic Lantern.
    Température extérieure 10°C à 4°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight, postraitement: iPhoto
    Images capturées le 2014-06-21 du site d’observation dans la réserve de la Vérendrye, QC (ciel complètement noir).


  • Dans l’ombre de M13… M92

    Bonjour à tous.

    Voici ma dernière photo prise dans la nuit de jeudi à vendredi dernier de ma cours arrière.  L’amas globulaire M92 était au zénith.  Très bien placé pour l’exploiter dans ma zone de pollution rouge.  Le voici :

    M92
    M92 – Amas globulaire dans la constellation Hercules

    De Yves Gauthier : Au foyer primaire de SCT Celestron Edge HD 9.25, Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 15 images de 4min pour 60 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 111 Darks et 20 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 1600. Acquisition autonome avec Magic Lantern et Backyard EOS. Température extérieure de 10°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2014-06-19 de St-Augustin (Qc). Zone de pollution rouge.


  • Galaxie du Tournesol (M63)

    Salut tout le monde.

    Mercredi dernier, lorsque j’ai vu les astres s’aligner (nouvelle lune + ciel dégagé), je n’ai pu m’empêcher de sortir faire de la photo même si je travaillais le lendemain.  Yanick, qui arrivait de voyage, a accepté de m’accompagner dans cette soirée d’astro.  Soirée hyper humide ou l’eau coulait sur le télescope en fin de nuit.  J’ai donc pointé mon télescope vers la constellation des Chiens de chasse pour y trouver un tournesol : la galaxie du Tournesol (M63).

    La voici :

    M63 Galaxie du Tournesol dans la constellation Canes Venatici
    M63 Galaxie du Tournesol dans la constellation Canes Venatici

    Info sur l’image :

    De Yves Gauthier : Au foyer primaire de SCT Celestron Edge HD 9.25, Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 24 images de 4min pour 96 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 101 Darks et 19 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 1600. Acquisition autonome avec Magic Lantern et Backyard EOS. Température extérieure de 5°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2014-05-28 de St-André-d’Argenteuil (Qc). Zone de pollution orange.

     


  • Le produit de la première vrai belle nuit de l’année :-)

    Enfin, le retour des vraies belles nuits 🙂

    Ça fessait longtemps que l’on n’avait pas vu une nouvelle lune coïncider avec une nuit dégagée.

    Vu que j’arrivais de Toronto et que je n’avais pas beaucoup de temps pour aller rejoindre Yves dans le champ, j’ai ramassé mon kit portatif (objectif 70-200mm sur petite SkyTracker).  À cette petite focale, la galaxie de Bode (en bas à gauche) a de l’air toute petite 😉

    Voici le résultat.

    M81, M82 et compagnie
    M81, M82 et compagnie

    Info de l’image:
    de Yanick Bouchard: objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L USM à 200mm f/4, monture SkyTracker,
    38 images de 2 minutes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(16)
    Canon T3i, capteur non modifié, ISO 1600, Acquisition autonome avec Magic Lantern.
    Température extérieure 11°C à 6°C.
    Prétraitement et traitement: PixInsight, postraitement: iPhoto
    Images capturées le 2014-05-28 de Saint-André-d’Argenteuil, QC (zone de pollution Orange).


  • Première lumière avec lentille Canon ES 70-200mm f/2.8L USM

    Très froid ce soir-là, mais dégagé. J’en ai profité pour essayer mon cadeau de Noël, une lentille Canon ES 70-200mm f/2.8L USM. Je sens que je vais beaucoup m’amuser avec ça, autant en photographie sportive, que de scène à éclairage insuffisant, qu’en astrophotographie pour mon kit de voyage.

    Première constatation, pas d’aberration chromatique. Autant en photographie de portrait, sportive, qu’en astrophoto, la photo reste nette et piquée. Chacun des 18 Méga pixels de ma t3i sont ainsi utilisées à leurs potentiels.

    En astrophoto, la bague de support intégrée à l’objectif rend facile le balancement (corps de l’appareil photo par rapport à l’objectif) et facilite le cadrage et la composition d’image. La mise au point est également précise. J’attends toujours mon masque de Bahtinov adapté, j’ai donc fait la mise au point de cette image en utilisant simplement le live view.

    Pour l’image, dites-moi vos commentaires. Prenez note que cette photo fut prise dans une zone de pollution lumineuse de niveau « rouge ». En dépit d’un filtre antipollution, le signal n’est pas le même que si j’avais pu vraiment exposer plus longtemps.

    La composition d’image inclut les 3 étoiles de la ceinture d’Orion (Alnitak, Alnilam et Mintaka) en plus des nébuleuses d’Orion (M42)et du « running man » (NGC 1975). Ces deux dernières nébuleuses étant aussi appelées « L’épée d’Orion », j’ai décidé de nommer cette composition, le ceinturon d’Orion puisque la ceinture et le fourreau s’y trouvent. La composition d’image inclut aussi la nébuleuse de la flamme (NGC 2024) ainsi que celle de la tête de cheval (IC434).

    Le ceinturon d'Orion
    Le ceinturon d’Orion

    Information de photo:
    de Yanick Bouchard: Foyer primaire de objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L USM à 200mm et f/4,
    monture SkyTracker, Monture non-guidée,
    46 images de 30 secondes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(12)
    Canon T3i, capteur non-modifié, ISO 3200, Acquisition autonome avec Magic Lantern.
    Filtre IDAS LPS-P2 pour contrer la pollution lumineuse.
    température extérieure 27.8°C à 28.0°C
    prétraitement et traitement: PixInsight, postraitement: iPhoto
    Images capturées le 2014-01-02 de Mirabel-en-haut, QC (zone de pollution Rouge).