F/10 et le deep sky. Une histoire d’amour-haine.

Bonjour.

Dernièrement, j’ai fait mes débuts avec mon Hyperstar.  Des résultats complètement différents de ce que j’étais habitué de faire en F/10.  Du traitement photo avec d’autres défis.  F/2.3 c’est un autre monde !  Après avoir fait mes dernières séances avec ce nouveau jouet, je voulais revenir à F/10 pour poursuivre quelques tests de guidage amorcé il y a quelques temps.  Avec ma nouvelle lunette de guidage de 400mm de focale, j’étais prêt à passer à l’attaque.  Pas facile de faire du deep sky avec des grandes focales.  Le guidage devient très critique.  Mes tests se sont bien passé.

J’ai mis à l’essai une fonction de PHD afin d’améliorer mon guidage en DEC.  C’est-à-dire de forcer les corrections en DEC dans une seule direction afin d’éviter que le backlash du moteur en DEC ne deviennent un facteur limitant dans le guidage.  Il s’agit simplement de déterminer la direction du drift en déclinaison (ce dernier sera toujours dans une direction donnée en fonction de votre erreur d’alignement polaire).  Une fois la direction du drift déterminée, il faut activer le guidage en DEC dans la direction opposée du drift.  De cette façon, le moteur en DEC fera toujours ses corrections dans la même direction et le backlash du moteur en DEC ne sera jamais un problème.  Avec une bonne mise en station, les corrections en DEC seront minimales.

Pour faire mes tests, j’ai tourné ma caméra vers une petite galaxie que j’avais en tête depuis l’année passée.  Un objet qui s’est montré difficile à faire sortir.  Voici le résultat de cette soirée.  En F/10 je me bat pour faire sortir des détails.  En F/2.3 je me bat pour en cacher.  LOL !

De Yves Gauthier : Au foyer primaire de SCT Celestron Edge HD 9.25, Monture CGEM DX, autoguidage avec Starshoot et PHD. 45 images de 4min pour 180 minutes d’exposition totale. RAW calibré avec 200 Bias, 111 Darks et 33 Flats. Canon T3i, capteur non-modifié, Iso 1600. Acquisition autonome avec Magic Lantern et Backyard EOS. Température extérieure de 11°C. Prétraitement et traitement avec Pixinsight. Image capturée le 2014-08-19 de St-André-d’Argenteuil (Qc). Zone de pollution orange.

NGC 7479 - Galaxie dans la constellation Pegasus
NGC 7479 – Galaxie dans la constellation Pegasus

3 Responses to F/10 et le deep sky. Une histoire d’amour-haine.

  1. Avatar François Tassé
    François Tassé says:

    Bravo Yves pour cette toute petite merveille du ciel profond!

    Ton images je la trouve très belle et bien réussi. Ce n’étais pas une cible facile, si petite, si peux lumineuse….. Beau travail, car je crois que ton guidage a été exemplaire pour toi ce soir la! Ton traitement…. Je crois que ce n’est plus un problème…. En regardant le détails que tu as fait ressortir!

    J’ai bien aimé ton post! Tu as une belle plume, merci de nous raconté tes sortie dans c’est mots!

    Bravo pour cette belle image.

  2. Avatar Yanick Bouchard
    Yanick Bouchard says:

    Wow!
    Premièrement, très belle trouvaille pour ce raffinement de corrections en DEC. Et ton image nous démontre bien que de notre groupe, tu es le Maitre à f/10. Bravo!
    Vraiment, vraiment très bien. Rien à redire sur celle-là!
    Merci infiniment de partager et ainsi de contribuer à notre éducation à tous!
    Je suis vraiment très fière de faire parti d’un groupe aussi dynamique!

  3. Avatar Yves Gauthier
    Yves Gauthier says:

    Merci. J’aime bien vous partager mes trouvailles lorsque je tombe sur quelque chose. J’ai hâte de refaire cette technique qui semble bien fonctionner pour l’avoir mis à l’épreuve lors de mes 2 dernières séances. Lors de ma prochaine sortie, je vais combiner cette technique au dithering. Je n’ai jamais essayé de faire du dithering et je veux essayer ça. J’ai bien hâte de voir, car je vais devoir faire du dithering en RA seulement si je ne veux pas que le backlash en DEC défasse ma technique de guidage. Je vous en donnes des nouvelles. À suivre…