• Tag Archives Lentille Canon
  • Robofocus – Outil flexible de mise au point automatisée

    Bonjour à tous,

    François m’encourage (notez le mot « encourage ici ») depuis déjà un bout à écrire à propos de l’utilisation d’un robofocus que je fais avec des lentilles caméra conventionnelles.  Et bien voici.

    Il y a plusieurs produits sur le marché pour automatiser ou motoriser la mise au point d’un télescope.  Lors que j’ai choisi le mien, je voulais quelque chose en mesure de se monter sur un mécanisme régulier de télescope de type Schmith Cassegrain, mais également en mesure de pouvoir être monté pour automatiser la mise au point d’une lentille caméra. Le robofocus est parfait pour ça. Voici mon montage:

    De haut en bas, vous avez:

    • Lunette guide 50mm Orion avec caméra Starshoot;
    • Lentille 70-200mm de Canon; avec caméra ASI 1600MC COOL;
    • Moteur Robofocus avec courroie monté sur bague de mise au point de la lentille;
    • Contrôleur Robofocus.

    Pour ceux intéressés par cet assemblage, le numéro de produit incluant la longue courroie, le moteur, le contrôleur, ainsi que les briquettes d’assemblage, vis, etc. est inclus dans le montage « Mandel Setup – Full RF3 System, Part # RF3M. Le tout se détaille 495$ et ça inclut le contrôleur à 330$.

    Dans mon cas, j’avais déjà un contrôleur, j’ai donc contacté le manufacturier directement et Jeremy de chez Robofocus a été très gentil en me faisant un assemblage maison.

    En plus d’être compact, facile à assembler et facile d’opération, ce montage permet une automatisation complète de la mise au point. Personnellement, j’utilise Sequence Generator Pro (SGP) qui prend tout le processus de capture en charge, incluant la mise au point automatique. Pour votre information, après expérimentations, les paramètres que j’utilise pour le robofocus monté sur une bague de lentille est un « backlash » de 10 unités et un « step size » de 6 unités.

    Pour faire une mise au point, SGP capture des images successives en prenant soin de bouger la position du focusseur entre chaque itération.  À chaque fois, le logiciel calcul le demi-rayon de flux, dit en anglais: Half Flux Radius (HFR). Cette mesure est un indice de la grosseur des étoiles trouvées dans l’image.  Plus petites sont les étoiles, plus bas est le HFR moyen d’une image et plus proche de la mise au point on se trouve.  Voici donc un petit vidéo montrant une routine de mise au point automatisé sur le montage ici représenté:

    En espérant que cet article vous sera utile, n’oubliez surtout pas de nous laisser des commentaires.

    Si vous trouvez que ce blogue est informatif et distrayant, notez que vous pouvez être avisé d’une publication automatiquement en remplissant la section « Abonnez-vous à ce blog par e-mail » que vous trouverez à droite.

    Je vous souhaite des cieux dégagés et bien sombres!

    Yanick