• Tag Archives Orion
  • La petite histoire de mon OAG

    Tout à commencer par un beau soir d’hiver après la réception et la configuration de ma camera ASI1600MM-C de ZWO. J’ai dû sortir mon kit d’astronomie pour faire quelque test, vous savez… Valider le focus, valider que tout marche avec les différents softwares… Étant aussi rendu avec une roue a filtre et des filtres a bande étroite… Je me devais de faire des tests de longue exposition avec mon kit. Par le passé j’avais fait une image IC1848 avec ma Canon T3i + un filtre Ha avec de très bon résultat, autant l’image que la rondeur de mes étoiles (donc le guidage était selon mes log files très bon).

    Après avoir effectué mes soirées de tests, je me suis rendu compte que certaine étoile était pas tout à fait ronde, par contre mes log files de guidage était vraiment exceptionnel ! Oui oui exceptionnel et ça va devenir important dans l’histoire. Je parle donc de cela avec Yanick et je lui partage mes log files. Quelque jour plus tard, Yanick me revient en me disant « Wow Frank, ton guide est exceptionnel… Mais tu sais quoi… Ça ce peux pas ! Car quand trop exceptionnel, cela veut dire que ça ne guide pas comme ça devrais !!! »

    En passant je guide mon télescope un Skywatcher Quattro 1000mm f/4 avec une Starshoot de Orion et un Miniguide scope de Orion aussi de 162mm f/3.2, donc un ration de 1:8,54 et le meilleur étant sous 1:4)

    Je devais remédier à mon problème et descendre le ratio… Je me suis mis à regarder ce qu’il y avait sur le marché, Guide scope de Orion 60mm (240mm focal) ou plus gros… Puis un grain de sable arriva dans l’engrenage…. Le OAG… Le Off Axis Guider, est une bague avec un prisme (en rouge) qui se positionne entre la roue a filtre et le télescope… L’image de guidage est prise par un petit (vraiment petit) prisme ce qui en fait la solution presque parfaite mais avec un champ d’étoile très réduit ! Certain dirons un ration de 1:1 mais pour un gars comme Yanick les fractions compte… Donc un ration de 1:1,38. (En jaune le capteur de la ASI1600MM-C, en rouge le Prisme et en vert l’ouverture de 36 mm du filtre , ici le LUM)

     

    Alors je me suis commander une OAG de ZWO pour une meilleure intégration avec mon ensemble caméra / roue a filtre également de ZWO. Après quelle jour d’attente, j’ai reçu mon OAG. LE soir même j’ai assemblé le tout et je faisais mes calcul… Petit bémol je dois avoir 55mm entre le capteur de la caméra et mon coma correcteur de Baader. Je n’y suis pas arriver simplement que je pensais, j’ai dû contacter le vendeur ! Je lui ai fait parvenir un message texte via Messenger de FB et à ma grande surprise le dimanche en soirée j’avais ma réponse. Alors j’ai tout remanier les bague d’adaptation et tout pour finalement arriver à 55mm. Alors GO on test et on fait le focus…

     

    J’ai ouvert ma porte de garage car tout mon kit était monté dans le garage et je me servais d’une céramique qui retiens un fil d’Hydro-Québec sur un poteau. Une fois le focus de la caméra imageur, je me suis attaqué au focus du guider. Il faut dire qu’il n’y a pas de focusser comme sur un télescope mais vis et devis pour faire coulisser le guider. Malheureusement je n’y suis pas parvenu, il me manquait environs 5mm de back focus. Alors ça me prend une bague d’espacement qui visera entre le tube de 1,25 po et le guider… Ou vais-je trouvé ça a 23 :00 un dimanche soir… Je me résigne donc à attendre le lundi matin et téléphoner à nos place d’astro.

    Lundi matin, je suis sauvé, LMDA ont une bague de 7,5mm je pourrais donc aller chercher la bague l’installer et continuer, donc au lieu d’être au max back focus, je serai un peux plus in, ce qui est bien.

    Nous sommes rendu a 6 jours après la réception du OAG… Jeudi soir je reviens de LMDA et il fait beau… alors GO j’install ça! En moins de 15 min via le garage et en pointant toujours la céramique, le focus de la camera imageur est super ainsi que le guider. Ok, j’le fais, je démonte tout et re-monte le tout dehors pour tester live… 45 min plus tard je suis up and running… Je pointe un objet, et je regarde via PHD2… merde je vois rien ! Alors je joue avec le focus et up une belle image apparaît dans PHD2, mais plus rien dans la camera imageur… je valide… j’ai 5mm de trop en back focus… (car quand j’ai tout monté la caméra, le OAG, la roue a filtre et le guider, la distance entre le prisme et l’imageur dois être égale à la distance entre le prisme et le capteur du guider… ) Je démonte le guider, enlevé la nouvelle bague de 7,5mm, remet la caméra imageur au focus et là encore vis/de vis pour faire le focus du guider… En 10 min, je suis parvenu à avoir un bon focus. Je pars des tests de guidage… Mais là je trouve pas d’étoile pour le guidage, rien ne marche… J’entre tout ! Je me dis que je vais tout retourné et au pire, ça sera autre choses qui dort sur la tablette.

    Yanick, me demande le vendredi comment les tests ont été et si vraiment tout était mieux… Je lui ai tout expliquer et il me demande ou pointais-tu lors de tes tests ? Ben j’étais proche de la polaire, et je ne trouvais pas d’étoile… Il m’a souligné que dans cette région que c’était pas mal normale de ne pas avoir beaucoup d’étoile et que je devais tester ailleurs, une autre région.

    Le vendredi soir profitant encore d’une pas si pire soirée, j’ai tout ressortie et cette fois, yes j’ai des étoiles. Alors je peux enfin tester le guidage et wow le guidage est sur le « KOSH ».

    Depuis le début de l’écriture de cette article et la parution final, j’ai testé ce que pouvais me donner mon kit avec mon guidage… Bien voilà que mon kit peut me donner des 30 min (1800 secondes) en Ha en pleine zone de pollution lumineuse rouge. Voyez pas vous même le résultat.

     


  • Barre de contre-poid à problème

    Bonjour,

    Ces derniers mois j’ai été confronté a un problème que je dirais majeur avec ma monture EQ6 SynScan GPS (NEQ6), de Skywatcher.

    En fait le problème est pas mal simple à voir… Quand je tourne mon axe de DEC avec télescope et les contre-poids, à un certain moment donner la barre de contre-poids tombe de quelques millimètres. Disons que ça ma pris un moment à découvrir ce problème.

    Pourquoi cela arrive, en fait ceci est du au concept. La barre de contre-poids, est ronde, dans un réceptacle rond mais pas ajuster au millième près…. Avec un seul point de pression pour retenir le tout. Le point de pression agit alors comme un point de pivot.

    J’ai longuement regardé ce que mes compères avaient comme barre de contre-poids sur leur CGEM et CGEM DX. En fait Celestron ont des barres de contre-poids vissées à la monture. Donc avec ce concept, je part a la chasse au idée…

    Representation de la barre de contre-poid d'une EQ6

     

    J’ai passé au peigne fin internet, pour trouver « LA » solution. La plus viable que j’ai trouvé était de commander une barre de contre-poids de la compagnie Astro-Physics, puis d’enlever le collet de la barre de contre-poids et de le faire machiner pour recevoir cette nouvelle barre de contre-poids visser, et de faire aussi percer mes contres-poids.

    Mais après discussion avec les gens de la machine shop local, le coût monte en flèche! On parle de plus de 200$… Oufff Je ne veux pas mettre autant puis je suis pas convaincu! Alors je continue mes recherches!

    Sur un forum, j’ai découvert qu’une solution plus clé en main s’offrait a moi. Il s’agit de la barre de contre-poids de Orion! Oui oui Orion! C’est un upgrade qu’Orion offre pour la monture Atlas EQ-G. Alors selon le forum, il suffit d’enlever le collet de la Skywatchet et d’installer ce collet et de visser la nouvelle barre de contre-poids. Il faudra quand même faire percer mes trois contre-poids. Bon alors GO je me lance, je commande via LMDA ma barre de contre-poids de Orion. Apres 3-4 semaines, ma barre arrive. Je vais la chercher avec un certain engouement. En arrivant à la maison, je m’affaire a la tâche d’enlever mon collet et ma barre de contre-poids.

    Avec une clé Allen de 2.5mm et beaucoup de gentillesse, je devisse les 3 vis Allen et je peux maintenant dévisser mon collet de barre de contre-poids.

    IMG_1796

     

     

    Voici le comparatif entre les deux barres, oui la nouvelle est un peux plus longue mais pas autant que si j’ajoute la rallonge de 6 pouces a l’ancienne. Mais il est a noter que la nouvelle barre et collet est de loin plus lourd et plus robuste.

     

    IMG_1797

     

    J’installe donc le collet sur mon mount. ( visé manuellement jusqu’à ce que ce sois très bien serré. Puis utiliser la clé Allen de 3mm fournis pour visser les 3 vis Allen).

    IMG_1798

    Une fois que le tout est bien solide en place, il reste qu’a visser la barre.

    IMG_1799

    Bon, je suis plus que satisfait il n’y a plus de loose dans mon axe de DEC et ça ne donne plus de coup… Il me reste a faire machiner mes trois contre-poids pour que les contre-poids puissent aller sur la barre. Je suis allé chez Outillage Guérette a Mirabel, cela ma couter 60$ pour faire le travail. Je dois vous dire que j’ai été agréablement surpris de la qualité du travail et de la courtoisie du propriétaire. Je recommande cette atelier local! Le mardi en fin de journée je laissais mes contre-poids puis le jeudi après-midi tout étais prêt.

    Je suis arriver à la maison très anxieux de voir le résultat…. WOW!!! Les poids glissent parfaitement sur ma nouvelle barre. Mon axe en DEC tourne plus doucement que jamais et au finale ça ne donne plus de coup.

    IMG_1810

    En résumer, il faut parfois être patient et faire beaucoup de recherche pour arriver à nos fins, mais je crois sincèrement que je viens d’améliorer de beaucoup mon équipement pour un montant finale en dessous de 140$.


  • Première lumière avec lentille Canon ES 70-200mm f/2.8L USM

    Très froid ce soir-là, mais dégagé. J’en ai profité pour essayer mon cadeau de Noël, une lentille Canon ES 70-200mm f/2.8L USM. Je sens que je vais beaucoup m’amuser avec ça, autant en photographie sportive, que de scène à éclairage insuffisant, qu’en astrophotographie pour mon kit de voyage.

    Première constatation, pas d’aberration chromatique. Autant en photographie de portrait, sportive, qu’en astrophoto, la photo reste nette et piquée. Chacun des 18 Méga pixels de ma t3i sont ainsi utilisées à leurs potentiels.

    En astrophoto, la bague de support intégrée à l’objectif rend facile le balancement (corps de l’appareil photo par rapport à l’objectif) et facilite le cadrage et la composition d’image. La mise au point est également précise. J’attends toujours mon masque de Bahtinov adapté, j’ai donc fait la mise au point de cette image en utilisant simplement le live view.

    Pour l’image, dites-moi vos commentaires. Prenez note que cette photo fut prise dans une zone de pollution lumineuse de niveau « rouge ». En dépit d’un filtre antipollution, le signal n’est pas le même que si j’avais pu vraiment exposer plus longtemps.

    La composition d’image inclut les 3 étoiles de la ceinture d’Orion (Alnitak, Alnilam et Mintaka) en plus des nébuleuses d’Orion (M42)et du « running man » (NGC 1975). Ces deux dernières nébuleuses étant aussi appelées « L’épée d’Orion », j’ai décidé de nommer cette composition, le ceinturon d’Orion puisque la ceinture et le fourreau s’y trouvent. La composition d’image inclut aussi la nébuleuse de la flamme (NGC 2024) ainsi que celle de la tête de cheval (IC434).

    Le ceinturon d'Orion
    Le ceinturon d’Orion

    Information de photo:
    de Yanick Bouchard: Foyer primaire de objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L USM à 200mm et f/4,
    monture SkyTracker, Monture non-guidée,
    46 images de 30 secondes, RAW calibré avec bias(200), darks(100) et flats(12)
    Canon T3i, capteur non-modifié, ISO 3200, Acquisition autonome avec Magic Lantern.
    Filtre IDAS LPS-P2 pour contrer la pollution lumineuse.
    température extérieure 27.8°C à 28.0°C
    prétraitement et traitement: PixInsight, postraitement: iPhoto
    Images capturées le 2014-01-02 de Mirabel-en-haut, QC (zone de pollution Rouge).